Tourisme et Développement Durable

Des Actions...

"Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants !"

- cliquer pour agrandir -

Jamais il n'a été aussi urgent qu'aujourd'hui de faire nôtre cette citation d'Antoine de St Exupéry, qui semblerait-il, avait repris lui-même un vieux proverbe indien !

Il y a urgence parce que nous sommes bien nombreux aujourd'hui sur notre planète, et que nos moyens technologiques sont de plus en plus performants. Notre façon de vivre risque de rendre bien difficile la vie de nos descendants ! Aujourd'hui, rares sont ceux qui réfutent l'action de l'homme comme responsable de tout ou partie des bouleversements climatiques engagés ou à venir. Nous pouvons et nous devons agir pour minimiser ceux-ci !

Dans nos campagnes, la protection du bocage est à de nombreux titres, une des actions qu'il nous est possible de mettre en place et qui a un effet immédiat. Dans une région au relief accidenté, les haies et talus ont permis pendant longtemps de freiner un ruissellement qui aujourd'hui dégrade les terres cultivées, bouleverse et pollue eaux et rivières. Faut-il parler des inondations plus fréquentes, l'eau n'étant plus ralentie dans son cheminement vers l'aval ? Les pluies de printemps peuvent, hélas, nous éclairer sur ces sujets cette année.

Dans le cadre de son Plan Local d'Urbanisme (PLU), la commune de La Lucerne a voulu mettre en place un outil de protection de ses haies et talus, d'une part pour résoudre les problèmes de ruissellement, d'autre part pour des raisons environnementales ou comme coupe-vents. Maintenir les haies, oui, mais qui va les entretenir ? La commune a décidé de mettre en place une chaufferie au bois déchiqueté. Celui-ci devra être fourni par la production des haies locales et acheté aux exploitants par l'intermédiaire de l'association Haiecobois et de l'entrepreneur de travaux agricoles local. Cette chaufferie, équipée d'une chaudière à haut rendement d'environ 140 kw alimentera un réseau de chaleur pour six bâtiments communaux.

Non seulement, le bois déchiqueté est une énergie renouvelable, mais de plus, la solution économique à l'entretien de nos haies est trouvée. En effet, le dioxyde de carbone, produit lors de la combustion du bois, responsable de l'augmentation de l'effet de serre, est consommé par le renouvellement de la haie. Les exploitants ne sont plus les seuls à en porter le poids, la collectivité est là pour les accompagner et donner un exemple à suivre. Ajoutons que la commune va compléter pendant deux ans l'aide à la création de haies et de talus que le Conseil général apporte aux propriétaires et exploitants.

Un autre problème dont il est parfois facile d'accuser l'agriculture, est l'utilisation de produits de traitement chimique des cultures. Les collectivités et les particuliers emploient aussi une quantité de désherbants importante. Le désherbage thermique est une des solutions que les communes doivent aujourd'hui mettre en place pour réduire la pollution des nappes phréatiques et des cours d'eau, et donner l'exemple d'une attitude citoyenne.

De nombreuses communes nous ont précédés et nous avons décidé de leur emboîter le pas cette année.

Pour que toutes ces actions ne restent pas anecdotiques, il est indispensable que les habitants soient partie prenante de celles-ci. C'est pourquoi il a été décidé de lancer une réflexion sur l'engagement dans un Agenda21 local, réflexion initiée dans le cadre des "Village Patrimoine". C'est un outil de mise en place d'actions de développement durable en collaboration étroite avec la population locale.

Mais qu'est-ce que le développement durable ?

"Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs."

Est-ce que cela ne ressemble pas étrangement à la citation de St Exupéry !

Actualités

  • Programme Culturel - Associatio Culture en Pays Hayland Samedi 29 mars à 20h30, salle Espace du Bocage à La Haye Pesnel
  • Don du sang - annnée 2014 De 15h à 19h